Le besoin de travailler, de se reproduire, de communiquer, de survivre, de lutter, sont les phases indissociables du but ultime :
ne garder que le plus fort et le meilleur de nous-mêmes.

Celui qui ne travaille pas ( dans tous les sens possibles du terme ), celui qui ne se reproduit pas ( qui n'engendre pas de descendance ou ne forme personne en tant que "fils ou fille spirituels" ), celui qui décide par lui-même de ne plus vivre, ou celui qui ne lutte d'aucune façon que ce soit ( aussi bien du point de vue des autres que de lui-même ) celui-là ne sert pas le but non-dit, non-avoué des hommes. Et consciemment ou inconsciemment, les autres le renient.

Mais le principal moteur du besoin, c'est tout d'abord le manque. On a besoin des autres parce qu'ils nous manquent en tant que part de nous-mêmes. La symbiose originelle nous manque, l'état foetal nous manque. Alors on se rapproche, on se serre, on s'unit. Mais d'une façon souvent tronquée, par simple nécessité, dans l'urgence presque.

On vit en sociétés ( car celui qui vit en ermite est regardé par les autres comme "différent", comme une pièce non "impliquable" dans le puzzle de l'humanité), et pourtant, tout en étant près les uns des autres, on se méfie, on s'observe, on se protège de l'Autre des autres.

On a besoin de des autres mais d'une façon différente. On voudrait être l'Autre, les autres, tout le monde. Cette vieille phrase revient souvent : "faire comme tout le monde" ou bien "être comme tout le monde". Et on a ce besoin inconscient d'être comme tout le monde, de faire comme tout le monde, sans quoi dans l'inconscient collectif, pour la suite, on sera séparé des autres et il n'y a rien de pire...

Comme quoi l'oxygène n'est pas le principal besoin vital ( dans le sens "Pour vouloir vivre" et non pas "pour vivre" ).
Imaginez un instant que vous ayez tous vos besoins physiologiques qui soient satisfaits mais que vous soyez contraint de vivre seul, sur une planète sans la moindre trace de vie organique pensante autre que vous...

Votre premier besoin c'est les autres, car ils sont votre miroir, ils sont la seule preuve de votre existence, et la seule justification de votre état d'"Etre".

Ce besoin des autres rejoint l'idée de notre Union Originelle à tous.

Dogmaël DAMIEN