Et si la vie n'était pas la vraie question, si ce n'était qu'une infime partie du tout, de tout ce qui est possible et envisageable ?
Si la vie en elle-même était, non pas fondée sur les 3 axes que nous "connaissons", (à savoir, la naissance, l'existence et la mort, ) mais qu'elle n'était qu'une minuscule perle parmi une infinité de particules empilées sur un collier à l'échelle cosmique ?


 

Imaginez ce collier cosmique regroupant toutes sortes de possibilités "d'existences", pas seulement celle que nous connaissons et pouvons percevoir avec nos 5 sens et notre logique, pas seulement cette existence corporelle.

Sans envisager non plus ce collier comme des vies antérieures ou postérieures ( car nos repères restent nos barrières dans cette appréhension ), mais simplement en envisageant la vie telle que nous la connaissons ( en comprenant toutes les vies de nos ancêtres, plus celles futures de nos descendants ad vitam eternam ) comme un état possible "d'être" infinitésimal sur ce collier.

Toutes les vies possibles ne seraient encore qu'une seule perle, les autres perles que l'on peut envisager s'étalant à la file à l'infini, représenteraient toutes les autres possibilités "d'être ou de non êtres", représenteraient ce que notre esprit ne peut même pas envisager parce que limité à ce que nous pouvons seulement comprendre ou envisager. Des états de perception autres, où nos 5 sens ne voudraient plus rien dire, ne seraient même pas envisageables.

Dogmaël DAMIEN