Dans les aventures de Tintin, les hallucinations sont de deux ordres : les illusions d'optique ( mirages,...) et les hallucinations éthyliques. Tintin n'est sujet qu'aux mirages d'oasis au milieu du désert dans les "Cigares du Pharaon". Ses moments d'ivresse ne dévoilant ni un penchant agressif ni une propension pour des hallucinations possibles.

Le Capitaine Haddock par contre est sujet aux deux sortes d'hallucinations ( il a des visions en plein désert dans le "Crabe aux pinces d'or" qui lui font prendre Tintin pour une bouteille de champagne, et il a des visions éthyliques, notamment dans "les 7 boules de cristal"(voir section"Alcool").

Les Dupondt quant à eux sont sujets aux hallucinations type mirages ( dans "Au Pays de l'or noir" ) à tel point qu'ils confondent finalement réalité, illusions d'optique et mirages l'un d'eux en fera les frais en tombant de la jeep qu'il croyait à l'arrêt.

On notera en définitive que Tintin n'est pas réellement sujet à des hallucinations telles que celles du Capitaine Haddock. en revanche L'Etoile Mystérieuse est la réponse à cette absence de perméabilité sensorielle de la part de Tintin, puisqu'en un seul album, il va avoir sur l'aérolithe des visions que l'on prendrait aisément pour des séquelles de psychotropes.